Actualités
Page d'accueil / Actualités / Actualité
27 SEP, 2018

#STARTUPOFTHEWEEK #11 #JENDOUBA A LA RENCONTRE DE , ISSAM SOUILI , FONDATEUR DE KSAR EL AFIA

Sa passion et son assurance, Issam Souli les a acquises grâce au temps qu’il a consacré à étudier toutes les spécialités de la médecine douce. C’est à l’issue de son master à la faculté de Médecine, spécialisé dans l’acupuncture chinoise, qu’il a été sélectionné pour partir en Chine en 2010, pour un stage de formation de très haut niveau.


Là-bas, il met la main à la pâte et s’initie aux vertus du massage. Pour autant, il ne s’arrête pas là. Il veut élargir cette expérimentation dans son pays, là où il peut s’accorder plus de liberté et de confort.

“En Chine, l’acupuncture est considérée comme un don … qui renferme ses secrets. Et que les Chinois ne livrent pas aisément. Mais j’ai eu la chance d’en découvrir quelques-uns, avec lesquels je travaille actuellement” a déclaré avec fierté Issam. Ayant eu vent de Souk At-tanmia, à travers le centre d’affaires de Jendouba, il s’y inscrit et est sélectionné parmi les lauréats. Son savoir-faire en main, Issam cherchait dès lors à percer les secrets de la gestion et du business.

Et c’est à travers les mentors de Souk At-tanmia qu’il les découvre. Il a pu bénéficier d’intenses programmes de coaching. Issam accède également au financement qui lui a permis d’ouvrir à Jendouba le premier centre de médecine douce en 2017, inauguré en présence du PDG de l’Office national du thermalisme.

Dans son palais de la guérison « Ksar El Afia », Issam Souli pratique la technique ancestrale de l’acupuncture. Il a voulu restaurer les charmes oubliés de sa ville natale et y développer un tourisme médical. Dans cet écrin de beauté aux murs repeints, dédié au plaisir de la détente, il a pu ainsi soigner plusieurs patients.

L’acupuncture a trois vertus principales. Elle soulage les douleurs, détend le corps et l’esprit et déstresse. Vieille de plusieurs millénaires, cette technique de massage chinois agit sur tout l’organisme. Elle procure une sensation de bien-être, équilibre les énergies, évacue le stress, stimule le système immunitaire et la circulation sanguine et lymphatique. Les résultats sont spectaculaires.

Ils viennent s’y ressourcer des quatre coins du pays, du nord au sud. Issam Souli fait même des émules du côté des voisins algériens. Il n’est pas très difficile de percer le secret de cette recette miracle. « C’est une technique ancestrale qui peut traiter des maladies aiguës ou chroniques. Avec une aiguille simplement, on peut obtenir une efficacité extraordinaire prouvée scientifiquement ». C’est ainsi que Issam présente son savoir-faire. On imagine facilement son aisance à la tâche acquise au temple de l’acupuncture, la Chine. Il s’attelle aussi à l’hydrothérapie et à la phytothérapie.

Au palais de la guérison, on opte pour un soin de qualité mais, pour autant, ce n’est pas une raison de faire flamber les prix. Issam veut proposer une offre qui soit accessible à tous. Malgré les nombreux obstacles administratifs et financiers, Issam ne se laisse pas décourager. Il a mis en exergue les mérites d’une persévérance acharnée pour accomplir les objectifs qu’on se fixe. Pour cet épicurien de la médecine douce, réaliser ses rêves, tout le monde en est capable, il suffit d’y croire et de ne jamais abandonner.

En Chine, l’acupuncture est considérée comme un don … qui renferme ses secrets. Et que les Chinois ne livrent pas aisément — Crédit photos: Souk At-tanmia

S’il songe aujourd’hui à faire agrandir son centre, c’est en partie grâce à la pertinence des formations et des conseils que le programme de Souk At-tanmia lui a fournis. Il a mis déjà le cap sur l’international : sa participation au Forum international de Tabarka pour le développement africain lui a été bénéfique dans ce sens.

Aujourd’hui, une vision guide tous les jours ses pas, faire de “Ksar El Afia” une des plus grandes destinations de tourisme médical et de bien-être en Tunisie, et faire profiter sa région de la notoriété qu’elle mérite. Issam a déjà baptisé une nouvelle salle de gym, multiplie les recrutements et envisage d’ouvrir une maison d’hôte pour assurer l’hébergement de ses clients. “Une des activités les plus importantes dans un projet de tourisme médical est d’assurer l’hébergement des clients, particulièrement dans des villes qui ne bénéficient pas encore de toute l’infrastructure et le confort des grandes villes du pays” nous a déclaré Issam. Son projet résonne de plus en plus à l’international. En Chine, il est cité comme une référence dans la médecine chinoise.


https://lemanager.tn/ksar-el-afia-temple-du-massage-chinois-26a41210ca03