Actualités
Page d'accueil / Actualités / Actualité
3 DEC, 2020

Tunisie : l’initiative « Souk At-Tanmia » soutient plus de 80 entreprises via son dispositif d’appui « Covid-19 »

L’initiative d’appui à l’entreprenariat « Souk At-tanmia » a organisé, mercredi 2 décembre à Tunis, une cérémonie virtuelle mettant en valeur plus de 80 entreprises bénéficiaires de son nouveau dispositif d’appui Covid-19.

Lancée en 2012 par la Banque africaine de développement avec le soutien d’une vingtaine de partenaires, « Souk At-tanmia » finance les entrepreneurs par des dons et leur apporte un accompagnement technique. Une attention particulière est accordée aux femmes et aux jeunes porteurs de projets issus des régions dites « prioritaires » comme Gafsa, Médenine, Tataouine ou encore Sidi Bouzid.

Près de 150 participants étaient présents à cette cérémonie, parmi lesquels des partenaires, des représentants d’organismes publics et privés et de la société civile. Un évènement marqué par la présence du ministre de l’Économie, des Finances et de l’Appui à l’investissement, Ali Kooli, et des ambassadeurs des États-Unis d’Amérique et du Royaume-Uni en Tunisie, Donald Blome et Edward Oakden.

Selon une enquête menée par le programme, les entreprises soutenues par l’initiative ont été affectées par la crise avec une baisse moyenne d’environ 60% de leur chiffre d’affaires. La moitié de leurs emplois sont menacés.

« Souk At-tanmia est probablement l'une des initiatives les plus novatrices pour aider les jeunes à construire leurs propres projets, pour soutenir les communautés défavorisées et créer une nouvelle dynamique économique », a déclaré le ministre Ali Kooli. Souk At-tanmia a réussi à lever le défi de l’emploi en Tunisie. »



« Il est aujourd’hui de notre devoir de redoubler d’efforts pour protéger ces jeunes entrepreneurs de la crise et les aider à développer leur activité. Ils représentent un véritable vecteur de relance », a déclaré le directeur général de la Banque africaine de développement pour l’Afrique du Nord, Mohamed El Azizi. « Toute crise comporte de nouvelles opportunités. Avec « Souk At-tanmia », nous unissons nos efforts pour aider ces jeunes à les saisir », a-t-il ajouté.

Face à la crise, l’initiative, appuyée par ses partenaires britanniques, américains et danois, a redéployé son offre. L’objectif est de préserver les entreprises créées, en protégeant les emplois et en engageant une reconversion par l’innovation. Ainsi, 75 structures bénéficieront de mesures additionnelles de soutien. Quelque 40% d’entre elles sont portées par des femmes et plus de la moitié implantée dans les régions prioritaires. Chacune d’elles recevra un don d’environ 12 500 dinars tunisiens et fera l’objet d’un appui technique.

« Loin d'être de simples victimes de la crise sanitaire, les entrepreneurs sont des moteurs de l’innovation et des acteurs de changement. Le Royaume-Uni est fier de soutenir 87 entreprises à travers ce programme qui permettra de sauver et de créer des centaines d’emplois et de soutenir la reprise économique de la Tunisie, a déclaré Edward Oakden. Le programme soutient les entreprises qui rendent autonomes les femmes, emploient des jeunes dans les zones marginalisées du pays et préservent notre planète. »

« Souk At-tanmia a été mon principal allié pour réaliser mon projet », témoigne Samira Ali, fondatrice de Houch Yamma, un espace qui promeut l’héritage culturel de Djerba et Médenine. « Le programme continue de nous soutenir et nous aide à mieux gérer la crise dans un secteur, celui du tourisme, complètement sinistré. »

Dans le cadre du challenge « Africa Vs Virus/section Tunisie », douze autres entrepreneurs ayant présenté les solutions les plus innovantes en matière de lutte contre le virus ont été retenus. Un don variant entre 35 000 et 100 000 dinars tunisiens leur sera accordé, en plus d’une assistance technique pour accélérer la mise en œuvre de leurs solutions.

« Depuis 2011, les États-Unis ont fourni près de deux milliards de dollars en assistance axée sur la démocratie, l'économie et la sécurité au profit des communautés tunisiennes à travers le pays, a déclaré Donald Blome. Nous investissons car nous croyons au peuple tunisien et nous reconnaissons qu'une main-d'œuvre inclusive, comprenant des femmes, des jeunes et des citoyens de toutes les régions du pays, est essentielle pour que la Tunisie prospère. »

« À cause de la pandémie, l’événementiel est à l’arrêt depuis mars dernier. Ce secteur emploie des milliers de personnes, se désole Bechir Afifi, fondateur de FabSkills, une plateforme web qui optimise l’interface entre demandeurs et chercheurs d’emplois. Avec Souk At-tanmia, nous allons pouvoir lancer « FabEvent », une solution innovante pour la gestion, en toute simplicité, d’évènements en ligne. »

Le programme  « Souk At-tanmia »  a permis l’émergence de 250 nouvelles entreprises et créé plus de    2 000 emplois dans l’industrie, les services, l’agriculture, les énergies renouvelables, l’artisanat et le tourisme.